1896 - 1996 : 100 ans du Cinéma Canadien


La création cinématographique au Canada prend son essor dans les années 1950,un demi-siècle après la première projection nord-américaine de «vues animées» au moyen du cinématographe. C'est le Café-Concert Palace, à Montréal, qui est témoin de cet événement historique

La télévision et ses documentaires inspirent un nouveau genre, le «cinéma direct». Des cinéastes d'un bout à l'autre du pays suivent ce nouveau courant, et leurs œuvres viennent à présenter tant la diversité que la spécificité de l'identité sociale et culturelle du peuple canadien. La consécration à l'échelle mondiale de plusieurs œuvres canadiennes dans les années 1960 marque le début d'une période prolifique pour les
réalisateurs, les cinéastes et les artistes,à une époque où le Canada s'affirme également sur la scène internationale.

L'histoire du cinéma au Canada débute il y a cent ans avec la projection à Montréal d'un court film réalisé par deux Français, Auguste et Louis Lumière. Leur invention révolutionnaire, le cinématographe, permet au public de partout au Canada de découvrir la beauté de leur grand pays grâce à des bandes tournées dans l'Ouest, aux chutes Niagara et pendant la ruée vers l'or du Klondike. La plupart des premiers films de fiction s'inspirent d'événements et d'exploits historiques.

L'invention du cinéma parlant dans les années 1930 et la concurrence que lui fait Hollywood mettent fin à la production de films au pays.

Toutefois, la création de l'Office national du film (ONFl, en 1939, relance l'industrie cinématographique tout en lui donnant une nouvelle orientation. Aujourd'hui, les courts métrages et les films d'animation de l'ONF jouissent d'une réputation mondiale.

957 Vues